Ce que l’arrêt du gluten et du lactose a changé dans ma vie

 Arrêt du gluten et du lactose
Je n’ai pas décidé du jour au lendemain d’arrêter le gluten et le lactose, je l’ai fait sous avis médical.  J’avais tout d’abord diminuer toute seule les aliments qui en contiennent mais la simple diminution n’a pas suffit pour améliorer ma vie au quotidien. Cela fait maintenant 7 mois que j’ai arrêté complètement et définitivement de consommer du gluten et du lactose et je dois dire que depuis ça a changé beaucoup de chose dans ma vie :

Mon état de santé

Mes symptômes

Avant j’avais plusieurs symptômes qui m’ont poussés à aller voir un gastro-entérologue :
– une fatigue inexpliquée après le déjeuner mais surtout le dîner, comme une envie irrépressible de dormir (voire endormissement soudain, surtout le soir sur le canapé devant la télé alors qu’il n’est que 20h30)
– des ballonnements avec parfois des petits bruits comme si mon ventre essayait de me parler
gonflement soudain des intestins en quelques heures pour se retrouver avec un ventre de femme enceinte
– des crampes au niveau des intestins qui viennent par spasme et vous coupe le souffle
– un transit intestinal complètement déréglé

Avec en prime :
– une chute de cheveux démesurée
– des règles extrêmement douloureuses avec un syndrome pré-menstruel beaucoup trop présent 

Le diagnostique

Je suis donc aller voir un gastro-entérologue et après plusieurs examens le verdict tombe: « Vous n’avez rien de grave« , en langage de médecin ça veut dire, vous n’avez pas de cancer ou de chose qui nécessite une opération car vous risquez de crever.
« Vous n’avez pas d’intolérance alimentaire« , ouf car parfois ça peut déboucher sur quelque de grave 😉
« Vous avez une petite inflammation des intestins« .

Son conseil : « arrêtez le gluten et le lactose et tous les produits industriels, ça ne sert à rien d’acheter des produits sans gluten et sans lactose qu’on trouve en grande surface ou en magasin Bio, d’une manière générale consommez un maximum de produits frais »

Et maintenant…

La plupart de mes symptômes ont diminué voire disparu : je ne suis plus fatigué sans raison, je n’ai plus de crampes, je n’ai presque plus de ballonnements et mon transit va beaucoup mieux. Et croyez le ou non : je n’ai plus de syndrome pré-menstruel et des règles beaucoup mais alors beaucoup moins douloureuses.

Mes habitudes alimentaires

Avant de pouvoir modifier ses habitudes il faut d’abord savoir ce que sont le gluten et le lactose.

Le gluten

C’est une substance que l’on retrouve dans plusieurs céréales, pour savoir lesquelles retenez SABO: Seigle, Avoine, Blé, Orge.

Exemples :
– Pâtes
– Pain
– Viennoiseries
– Bière, à cause de l’orge (donnez-moi une bière et je vous danse la Macarena toute la nuit)
– Tartes, quiches …
– Muesli, céréales

Le lactose

C’est le sucre du lait animal on en trouve en plus ou moins grande quantité selon les produits laitiers. A savoir que plus le produit va être gras (exemple le beurre) moins il contiendra de lactose, hé oui.

Ce qui ne contient ni gluten ni lactose naturellement

– les pommes de terre
– les légumineuses (pois chiche, petits pois, lentilles …)
– le maïs
– le sarrasin, même si on l’appelle « blé noir » il ne contient pas de gluten
– le riz
– les laits végétaux (presque tous, regardez bien les étiquettes)

Ma façon de faire les courses

Pour faire mes courses,  j’ai dû mettre mettre en place la technique de l’attrapé-retourné : dès qu’il s’agit d’un aliment transformé (en d’autres termes fabriqué par un industriel) je scrute l’étiquette à la recherche des ingrédients. Alors certains jouent le jeu en mettant en gras les ingrédients sujets à allergie ou en indiquant contient du blé ou du lait.

Car il y en a partout où on ne les attend pas :
– la charcuterie (ils s’en servent comme conservateur ou agent épaississant)
– les pétales de maïs (genre Corn Flakes)
– les boissons au riz de certaines marques, notamment Bjorg
– la levure chimique
– certains Sushi de grande surface (oui ils arrivent même à en mettre dans une recette qui n’en contient pas à la base)
– les chips de Pomme terre surtout quand elles sont aromatisées

Comme je ne suis ni allergique ni intolérante je tolère les aliments qui ne contiennent pas de gluten et de lactose mais qui ont été fabriqués dans une usine qui en utilise.

Ma manière de cuisiner

En règle générale j’essaie d’utiliser un maximum de produit frais non transformé (fruits, légumes, viandes, poissons) voire surgelés mais sans additifs.
Les huiles végétales sont devenues mes meilleures amies j’en mets dans mon assiette, sur mes cheveux et sur ma peau (et c’est même pas une blague).
Je m’accorde de temps en temps un petit bout de fromage contenant peu de lactose car je le supporte assez bien (parmesan, emmental, comté …) mais de qualité. Je supporte assez bien la fêta (la vraie celle avec du lait de brebis). Mais je le fais depuis peu car je me sens mieux, je suis d’abord passée par une phase de sevrage avec élimination stricte.

Ce que je remplace

– le beurre par de la margarine bio sans lactose (Fruit d’Or) ou mieux de l’huile végétale (ma préférée : l’huile d’olive)
– la lait par des laits végétaux (riz, amande, soja)
– la crème fraîche par des crèmes végétales (amande, coco, riz)
– les yaourts par des yaourts au soja
– les glaces par des sorbets (avec modération)
– les pâtes par du riz ou des nouilles de riz
– le pain par du pain sans gluten (c’est une des rares choses que j’achète tout prêt)
– les céréales du petit déjeuner par du muesli sans gluten (la marque bio « Terres et Céréales » en fait un délicieux) ou un risotto sucré (c’est très bon)

Quand je mange à l’extérieur

Chez des amis

C’est très simple, j’explique ce que je peux et ne peux pas manger, en général les gens sont assez compréhensifs.

Au restaurant

Je mise sur des valeurs sûres, les poissons grillés sont souvent accompagnés de légumes et de riz, à savoir que l’écrasé de pomme de terre ne contient normalement pas de crème fraîche.
Je demande des salades sans croûtons.
En dessert je choisis la salade de fruit ou mieux une assiette de fruits frais.
Il ne faut pas hésiter à dire au serveur ce qu’on ne peut pas manger, ils ont de plus en plus l’habitude et font volontiers un tour en cuisine pour voir avec le chef si un accompagnement peut être remplacé. Je préfère prendre 5 minutes de plus pour passer ma commande plutôt que de risquer d’avoir de violentes crampes.

En résumé

Ce sont des habitudes qui m’ont été relativement faciles à adopter et qui ne sont pas si contraignantes que ça. Si vous avez un doute, je ne peux que vous conseiller d’aller consulter un médecin et de faire des analyses. Ceci n’est que mon retour d’expérience et ma manière d’aborder les choses chaque personne est différente.
N’entreprenez pas ce régime alimentaire seul(e) sans avis médical au risque de prendre de mauvaises habitudes ou de trop se réduire au niveau des aliments à consommer.
En tous cas je vais beaucoup mieux et c’est l’essentiel pour moi.
IMG_0070-1
Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tender Green dit :

    Hello,

    Ton article est très intéressant! Il explique que ce type de régime est légitime (non, il ne s'agit pas d'une mode!) et permet de dédramatiser cette hygiène de vie un peu stricte. Ton taux de calcium est OK je pense? Les gens disent souvent « mais sans lait, je n'aurai plus d'os?!?! » 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s