Comment recycler ses cosmétiques

 Comment recycler ses cosmetiques

Cela nous arrive à tous, (même aux meilleurs) mais parfois on se trompe dans le choix de nos produits cosmétiques et l’on se retrouve avec des flacons, pots, tubes… qui trainent au fond de nos placards, tiroirs et bien d’autres… dont on ne sait que faire.

Qu’il s’agisse d’une erreur de diagnostique (cheveux que l’on a jugé plus secs que ce qu’ils ne sont), d’une incompatibilité épidermique (produit qui reste en surface) ou  d’un mauvais jugement de texture, en ces temps de crise où l’heure est à l’économie voici quelques astuces pour ne pas les jeter et éviter le gaspillage.

1. Le détournement d’utilisation

Que faire d’un masque cheveux trop riche ?

J’ai tendance à avoir un jugement très pessimiste concernant l’état de ma peau ou de mes cheveux. Quand j’ai constaté que mes cheveux devenaient secs j’ai tout naturellement acheter un masque pour cheveux très secs (voire carrément crépus) alors qu’ils sont simplement ondulés et un peu secs aux pointes.

C’est mon coiffeur qui m’avait fait cette remarque pertinente :
– Vous êtes contente de votre masque ?
– Ben, je trouve qu’il m’alourdit les cheveux
– Ca c’est parce que vous avez dû acheter un produit pour cheveux très secs alors que les vôtres sont juste un peu secs, votre masque n’est pas adapté à votre type de cheveux.
Oups! Ok mais je fais quoi moi maintenant de mon pot de 500 ml ?

Un soin avant shampooing

 
Si mes cheveux semblaient lourds après une utilisation « classique » de ce masque c’est parce qu’il restait de la matière sur mes cheveux malgré un bon rinçage. Mais en utilisant ce masque avant d’effectuer mon shampooing mes cheveux absorbent ce dont ils ont besoin et mon shampooing élimine la matière délaissée par mes cheveux.  Tout comme on le ferait avec un bain d’huile. Mes cheveux restent souples et doux.

Que faire d’une crème visage trop riche ?

J’aime beaucoup le principe des boxes beauté avec leur côté surprise de noël à chaque ouverture mais parfois la surprise est de courte durée et elle fait place à la déception. « Oh super une crème pour le visage!… mais pour peau sèche, j’ai la peau mixte, super je peux pas l’utiliser. »
Ou bien encore une crème estampillée tous types de peau qui reste à la surface de mon visage tel l’huile d’un beignet.
Et puis soudain la révélation : mais j’ai pas la peau mixte partout partout…


Un soin mains, coudes, genoux


crème visage, crème main

Je me souviens de la honte monumentale que j’avais ressentie étant ado lorsqu’une vendeuse m’avait demandé :
Vous voulez une crème pour le corps ? Vous avez quel type de peau ?
– Mixte à grasse.
– Non ça c’est pour votre visage, vous n’avez pas une peau grasse sur votre corps voyons, elle est forcément plus sèche.

Il faut dire qu’à l’époque j’y comprenais rien. Et avec le temps j’ai pu constaté qu’effectivement la peau de mon corps est plus sèche que mon visage surtout à des endroits stratégiques comme les mains, les coudes, les genoux. Maintenant je sais quoi faire de mes pots de crème pour le visage qui me laissent la peau luisante… les balancer dans la tête de la vendeuse qui m’a humiliée ? Non soyons raisonnables, les utiliser là où ma peau est très sèche.
2. La modification de la composition

Que faire d’une crème minceur pour le corps trop collante ?

Ah les crèmes minceurs ! Elles peuvent se montrer efficace mais cela tient surtout dans la régularité de leur utilisation. Seulement cette crème elle me laisse comme un film sur la peau, alors désir volontaire du fabricant afin de donner l’illusion d’un effet tenseur immédiat ou bien est-ce à nouveau ma peau qui n’en fait qu’à sa tête, le problème reste le même: je ne l’utilise pas.

Mais ça c’était avant…

Un gommage pour le corps


En y ajoutant simplement un agent exfoliant comme de la poudre d’amande, de la coque de noix en poudre ou des graines de jojoba (c’est ce que j’ai utilisé) on transforme cette crème lassante en un gommage pour le corps. Et le petit plus c’est que l’on garde les propriétés raffermissantes contenues dans les actifs de la crème, elle est pas belle la vie ?

Que faire d’une eau micellaire peu convaincante ?

C’est une bonne eau micellaire mais une fois utilisée je me dis : mouais peu mieux faire quand même. Et bien évidemment encore un produit que j’ai acheté en format familial de 500 ml mais pour ma défense il n’y avait pas de conditionnement plus petit.

Un démaquillant bi-phase pour les yeux


Dans un flacon propre (c’est à dire désinfecté), il suffit d’ajouter une phase huileuse en proportion 50/50 (moitié eau micellaire, moitié huile). J’ai utilisé l’agent de toucher « Dry Touch » pour son fini non-gras mais une huile végétale convient parfaitement (du moment qu’elle ne contient pas naturellement d’huile essentielle). Pourquoi pour les yeux ? Parce qu’on utilise du maquillage plus « coriace » sur les yeux et que le « gras » enlève un maximum d’impureté et au passage nourrit notre contour de l’œil mais vous pouvez aussi l’utiliser sur le visage si vous avez la peau sèche. On agite avant chaque usage et on applique à l’aide d’un coton.

Et vous quelles sont vos astuces anti-gaspillage ? Dites-moi tout 😉
IMG_0070-1
Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Anamu Auris dit :

    Bonjour! Merci pour toutes ces astuces, je trouve génial l idée de détourner les produits qui ne conviennent pas ☺

    J'aime

  2. Merci 😉 contente que ça te plaise.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s